Merapi Mountain Borobudur Temple bermain gamelan
Explorez l'Indonésie 
Maison » Explorez l'Indonésie » La cuisine indonésienne

La cuisine indonésienne

 Lors d’un voyage à Bali, Java ou n’importe quel coin de l’archipel indonésien, laissez-vous tenter par la cuisine indonésienne, riche en saveurs surprenantes qui régaleront les plus fins gourmets. Moins connue et répandue en occident que les cuisines chinoise, vietnamienne ou japonaise, la cuisine indonésienne n’en est pas moins l’une des plus savoureuses et originales du monde.

L’Indonésie a accueilli au cours des siècles de nouveaux apports culturels venus des quatre coins du monde. Il en est de même pour la gastronomie indonésienne dont certains mets reflètent l’influence malaise, comme le nasi goreng (riz frit) devenu plat national, ou du Moyen-Orient comme les sate, brochettes de bœuf, de poulet ou de mouton.

Comme partout ailleurs en Asie, le riz est l’aliment de base. Outre le nasi goreng, vous trouverez dans tous les restaurants et échoppes le nasi campur (riz mélangé). Légumes, poulet, poisson, crevettes, épices, sans oublier le traditionnel sambal (piment), accompagnent le riz blanc cuit à la vapeur. Ici pas de pain mais des krupuk, grands beignets à base de riz qui vous rappelleront les chips vietnamiennes.

Second ingrédient majeur, les mie (nouilles) sont cuisinées à toutes les sauces et sont souvent présentées sous forme de soupe. Le soto ayam (soupe de poulet) est une autre soupe dont les indonésiens raffolent, notamment au petit-déjeuner.

Le poulet, on le retrouve partout, comme le riz, et constitue la viande la plus répandue, car la plus accessible, partout dans l’archipel ou presque… En effet, dans certains coins reculés le poulet reste une denrée rare et est souvent remplacée par d’autres viandes qui raviront certainement les amateurs de cuisines exotiques, comme le lézard grillé des Dayaks de Kalimantan et les ragoûts de rats et de chauves-souris cuisinés au nord de Sulawesi.

A Bali, le babi guling, cochon grillé, est le plat préféré des habitants. Ce plat à l’origine préparé seulement à l’occasion des cérémonies est dégusté aujourd’hui  sous n’importe quel prétexte ! Il n’y a pas qu’en Bretagne où tout est bon dans le cochon !

Les restaurants padang, originaires de l’ouest de Sumatra, se sont répandus partout en Indonésie. Vous les reconnaitrez par les vitrines au bord des routes qui présentent une multitude de mets. Parmi ceux-ci, le rendang est un ragoût de bœuf longuement mijoté et servi avec la sauce dans laquelle il a cuit, une sauce aux multiples saveurs : oignon, ail, coriandre, curcuma, gingembre, piment, feuilles de citronnier, citronnelle, pâte de crevette, tamarin et lait de noix de coco.

Vous aurez l’occasion de déguster tous ces plats lors de votre voyage, dans les restaurants que comptent chaque ville et bourgade touristique, mais aussi dans les warung, petites échoppes qui sont à la fois café, épicerie et restaurant. Et pour les plus téméraires, n’hésitez pas à tester les plats servis par les marchands qui poussent le long des rues leur carriole, les kaki lima (cinq pieds), sans oublier les marchés qui vous permettront de découvrir toutes les saveurs de l’archipel indonésien.