Merapi Mountain Borobudur Temple bermain gamelan
Inspirez-moi! 
Bali Indo Voyages

PT Indo Jaya Sasmaya

Agence de voyages agréée
A Yogyakarta
Jl Taman Siswa
Yogyakarta 55151 Indonesia

A Bali
Jl By Pass Ngurah Rai No 546
Sanur, Bali - Indonesia

Restez en Contact

Tel : +62 856 254 4317
E-mail : info@bali-indovoyages.com




Maison » Inspirez-moi! » Activités » Temples et sites sacrés

Temples et sites sacrés


Bali l’île des Dieux est également surnommé « l’île aux mille temples ». Si ce chiffre est encore loin de la réalité, il donne une idée de l’importance que les Balinais accordent à la religion hindouiste et au respect des traditions. Bali compte en effet un nombre incalculable de temples, Pura en balinais.
Tous les villages balinais possèdent en général trois temples principaux : le Pura desa, le Pura Puseh et le Pura Dalem. Ceux-ci symbolisent Le Tri-murti, la trinité sacrée hindoue : Bramah le créateur, Wisnu le préservateur et Siwa le destructeur.

Viennent ensuite les temples réservés aux communautés de travailleurs, comme les Pura Subak dans les rizières et les Pura Melanting construits aux emplacements des marchés traditionnels.
Chaque famille possède également son propre temple, le sanggah, construit pour honorer la mémoire des ancêtres.

Enfin, certains sanctuaires sont ouverts à tous sans aucune distinction, comme les six temples publics appelés Kahyangan Jagat : Uluwatu, Goa Lawah, Lempuyang, Batukarau, Besakih, Pusering Jagat (Penjeng). Ils sont visités chaque année par de nombreux touristes mais aussi par de nombreux croyants venus des quatre coins de Bali et d’ailleurs.

Parmi ces temples ouverts à tous certains se distinguent des autres pour avoir été construit par Dang Hyang Nirartha, le grand prêtre qui arriva à Bali en provenance de Java suite au déclin de l’empire Majapahit, et qui consacra sa vie à la réforme de la religion hindouiste. Ce sont les temples appelés Dang Kahyangan dont font partie notamment Pura Tanah Lot, Pura Uluwatu, Pura Rambut Siwi et Pura Sakenan. Tous sont érigés sur la côte tout autour de Bali pour protéger l’île des mauvais esprits.

Il serait difficile de faire une liste exhaustive de tous les sites sacrés que compte Bali ; en voici les principaux qui se démarquent des autres par leur importance mais aussi par leur beauté et la magie qui s’en dégage.

                                                                                                                                                                   

Uluwatu
 
Situé sur la presqu’île de Bukit, à l’extrême sud de Bali, le pura uhlur Uluwatu est l’un des temples les plus sacrés de Bali. Il est en effet l’un des six temples publics de Bali, où chaque personne peut venir prier quand elle le souhaite. Erigé sur un site de grande beauté, le temple surplombe d’impressionnantes falaises, offrant une visibilité impressionnante sur l’océan indien et un spectacle grandiose lors du coucher du soleil.

                                                                                                                                                                   

Tanah Lot

Le temple Tanah Lot est probablement le sanctuaire le plus visité de Bali. Les touristes abondent en  effet chaque soir pour admirer ce coucher de soleil légendaire qui figure sur de nombreuses cartes postales et brochures touristiques. La journée, le site est aussi impressionnant, quand la marée monte et que le temple se retrouve coupé de la plage, perché sur son petit îlot. Il n’est pas rare de pouvoir observer une cérémonie lors d’une visite de Tanah Lot.

Ce temple est en effet l’un des pura Dang Kahyangan, particulièrement chers aux hindouistes balinais. La légende raconte que Dang Hyang Nirartha, après avoir construit Tanah Lot pour veiller sur la côte, fur forcé de quitter les lieux. Il déplaça alors le rocher sur lequel reposait le temple au milieu de la mer, changeant son écharpe en serpents qui seraient encore aujourd’hui les gardiens du lieu.

                                                                                                                                                                   

Taman Ayun à Mengwi

Le Taman Ayun de Mengwi était l’un des temples les plus importants de Bali lorsque l’île était divisée en de nombreux petits royaumes. Aujourd’hui encore de nombreux fidèles viennent y rendre hommage à la grandeur des anciens rois et exprimer leur dévotion au dieu suprême Ida Hyang Widi.
Les visiteurs de passage sont charmés par son originalité et la beauté du lieu. Le temple se distingue par un grand nombre de pagodes ou meru qui symbolisent la montagne sacrée Maha Meru, demeure d’Ida Hyang Widi et des âmes purifiées des ancêtres.

                                                                                                                                                                   

Ulun Danu Bratan

Situé à Bedugul sur le lac Bratan, le Pura Ulun Danu Bratan est dédié à la déesse du lac, Dewi Danu, protectrice des eaux qui alimentent tous les réseaux d’irrigation de la région, assurant ainsi la fertilité des cultures alentours. Ce sont donc de nombreux agriculteurs qui se réunissent régulièrement pour rendre hommage à la déesse lors de très belles cérémonies.

Le lieu en lui-même revêt un caractère mystique, presque troublant, quand la brume du lac vient caresser la magnifique pagode à 11 étages du temple. Assurément l’un des sanctuaires les plus photogéniques de Bali.

                                                                                                                                                                   

Besakih

Le Pura Besakih est l’un des six temples publics Kahyangan Jagat que compte Bali. Mais plus que ça, c’est le temple mère de l’île construit sur les pentes du mont Agung, la demeure des dieux balinais. C’est ici que le Dieu suprême Ida Hyang Widi et ses trois manifestations Siwa, Brahma et Wisnu accordent régulièrement une audience assise aux croyants, qui se réunissent alors en grand nombre pour leur rendre hommage lors d’une cérémonie majestueuse.

Les cérémonies les plus importantes ont lieu tous les 100 ans, tous les 10 ans et chaque année en octobre au moment de la pleine lune. Il est alors possible d’assister, depuis l’extérieur du temple pour les touristes, à l’une des plus belles et ensorcelantes communions entre les hindouistes venus de toute l’Indonésie et le Dieu suprême Ida Hyang Widi.

                                                                                                                                                                   

Pura Kehen

Le Pura Kehen de Bangli est l’un des temples les plus enchanteurs de Bali par la beauté et la finesse de ses sculptures et décorations, l’originalité de son architecture, le grand banian qui domine le lieu… Il n’est donc pas étonnant que de nombreux amateurs de pierres anciennes (le temple date du tout début du 13e siècle), de spiritualité ou simples promeneurs s’y rendent chaque année en nombre pour admirer ce lieu qui ne laisse en tous cas personne indifférent. C’est ici également qu’ont lieu toutes les cérémonies importantes de la région de Bangli.

                                                                                                                                                                   

Goa Lawah

Bien qu’à priori anodin, surtout lorsque l’on a visité des temples plus majestueux comme Uluwatu ou Tanah Lot, le temple de Goa Lawah (la grotte aux chauves-souris), n’en est pas moins l’un des plus importants de Bali. En effet il compte parmi les six temples publics Kahyangan Jagat de Bali fréquentés par tous les hindouistes de l’île.

Situé à Kusamba, sur la route de l’est, de nombreux voyageurs y font halte pour observer les centaines de chauves-souris qui peuplent la grotte. On raconte qu’il est possible de rejoindre le temple de Besakih par un tunnel creusé dans le prolongement de la grotte. Mais personne n’ayant osé vérifier la véracité de ces propos, seules les chauves-souris pourraient vous le confirmer…

                                                                                                                                                                   

Pura Batukarau

Le Pura Batukarau, situé au pied du mont qui porte le même nom, est également l’un des temples Kahyangan Jagat mais aussi l’un des temples Catur Pala Loka qui protègent l’île aux quatre points cardinaux. Ce sanctuaire offre une atmosphère particulièrement apaisante par la force qui s’en dégage et par la tranquillité des lieux, à peine troublée par quelques fidèles ou visiteurs de passage. La vue vers les hauteurs du mont Batukarau, le 2e sommet de Bali, vaut à elle seule le détour par temps clair.

                                                                                                                                                                   

Goa Gajah

A proximité d’Ubud, la Goa Gajah, ou grotte de l’éléphant, fut construite vers le 11e siècle, comme l’indique une inscription placée à droite de son entrée, pour la prière, la méditation et autres pratiques ascétiques. Aujourd’hui encore de nombreux croyants viennent de tout Bali pour y prier et y déposer des offrandes.

L’entrée de la grotte est ornée de nombreux motifs sculptés de plantes ou d’animaux, constituant un ensemble original ressemblant à un éléphant, d’où le nom du site. Comme de nombreux sanctuaires à Bali, le caractère sacré du site est lié à l’eau purifiée, air suci, qui jaillit de six statues monumentales pour se déverser dans un bassin au milieu de la cour.

                                                                                                                                                                   

Gunung Kawi

Situé au contrebas d’un site de toute beauté traversé par la rivière Pakrisan à Tampaksiring, le Gunung Kawi regroupe cinq tombes royales taillées dans la roche dans lesquelles repose le roi Anak Wungsu, qui gouverna Bali de 1049 à 1077, ainsi que ses épouses. Un petit temple érigé non loin des mausolées accueille régulièrement de nombreux croyants venu rendre hommage au roi et aux dieux.

                                                                                                                                                                   

Tirta Empul

A quelques centaines de mètres du Gunung Kawi, les sources de Tirta Empul sont considérées comme les plus sacrées de Bali. Elles sont en effet directement liées à la légende de Mayadenawa, un roi démoniaque qui interdit lors de son règne toutes manifestations religieuses, offrandes aux dieux et détruisit tous les temples de Bali. Durant la rude bataille qui opposa les dieux à Mayadenawa, les vaillants combattants divins, assoiffés, vinrent s’abreuver à la source. Mais le démon l’avait empoisonnée et tous périrent, sauf Indra.

Celui-ci frappa alors la terre près de la source pour faire jaillir l’eau sacrée, la Tirta Amertha, qui permit de ressusciter les dieux, et plus tard de vaincre Mayadenawa. Depuis ce jour la source de Tirta Empul est sacrée et les eaux qui en jaillissent sont considérées comme pouvoir guérir toutes sortes de maladies, bénir une récolte ou une habitation ou tout simplement porter bonne chance.